Vision   Partielle
Limites  et   matière


Humain prisonnier de ses « visions partielles » qui masquent l’appartenance au Tout.
Soudainement pas-sage dans une autre dimension.
Dans l’oeuvre mes « hommes » ont fui sur les bords réservés d’habitude au blanc d’un encadrement conventionnel.
Pour ne pas trop bousculer les Bipèdes ou les éliminer brusquement, je leur fait subir une symétrie d’ordre 2 pour qu’ils se voient et se retrouvent entre voisins avant de disparaître …. au verso de la surface qu’ils occupaient habituellement.
Eux Bipèdes disparus de ma vue, je suis libérée d’une pesante présence.

Le « passe-partout » camouflé, intégré, recouvert, ne joue plus son rôle de barrière. Reste le cadre, le bord de la toile, limite, coupure avec l’extérieur, monde fini …
Au-delà, l’œuvre se poursuit sur un support matériellement « fini », mais immense, infini, illimité dans les reconnaissances qu’elle éveille chez « l’autre », le spectateur contemplatif assis devant une fenêtre de nuit.
Ce qui importe c’est sa conscience d’une existence au-delà de cette fenêtre du visible, au-delà du « cadre »… et c’est aussi la notion d’échelle qui s’impose.

Limites de conscience, de connaissance, renforcées par les limites de sociétés, culturelles, cultuelles …. des limites construites qui s’ajoutent aux limites naturelles et génétiques … et il faut « écarter » tout ça pour y voir plus clair.
       Que d’énergie ! Que de chemins pour se perdre !





Palissade


Voie Lactée

Les limites les plus difficiles à pousser, à éviter, « semblent » celles établies par l’homme pour lui-même, Autocadre …
Ici les baguettes limites traditionnellement mises sur le pourtour de l’oeuvre comme rempart défensif, sont placées à l’intérieur où elles se disloquent, translatent comme des éléments en apesanteur dont les mouvements, la vitesse, la direction, le sens … ne nous sont familiers que considérés « ponctuellement » au temps T …
L’Humain reste prisonnier de ses « visions partielles » qui masquent l’appartenance au Tout.

Il est matière, amas de molécules ensachés dans une enveloppe bipèdique; parfois dans l’oeuvre il se dissout dans ce magma dense, plus ou moins fluide, riche en possibilités débordantes… Magma aux transparences de verres, aux stries de refroidissement, avec des courants en son sein, des points de fragilité et de rupture incandescents… le magma surgit des profondeurs, se fige sur notre Planète en reliefs sombres ou en cordes lovées aux courbes des rivages.
Il sème mort et renaissance.
La Vie reprend dans ses trois dimensions de l’Univers Euclidien.

  Etre dans le "Faire" Libre de Peur et d'Ambition. 

Ci-dessus en défilement les oeuvres - présentées par ailleurs en plein format - vous font découvrir ici le détail des   matières, des textures, des nuances et techniques différentes utilisées.


Techniques

Les œuvres de la série « Vision Partielle » sont des créations uniques de technique mixte.
Collages complexes. Jeux des poudres pigments et liants polymères pour obtenir la matière, avec le plaisir de la manipuler,
- l’étendre sur des plaques et obtenir des « peaux » ou lambeaux à recomposer,
- monotypes à transposer
- sur des supports de papiers estompant les limites, 
- sur des toiles ou à maroufler
- sur panneaux de bois.
Les œuvres sont livrées encadrées et signées de la main de l’artiste sur le devant. Un certificat d’authenticité est fourni avec le tableau.
Créé avec Artmajeur